45 avenue Jean Moulin, 75014 Paris


Tél : 01 40 44 58 85

Un nouveau barème pour une usine à gaz fiscale

Posté le : 20/09/2016

Avec le nouveau dispositif conçu par le gouvernement pour réduire le montant dû par les “Français moyens” en 2017, l'impôt sur le revenu (IR) aura trois barèmes emboîtés les uns dans les autres, ce qui le rendra inutilement encore plus compliqué et incompréhensible qu’aujourd’hui pour les contribuables.

Un barème permet d’établir une relation mathématique entre le revenu du ménage (par part de quotient familial en France) et le montant de l’impôt. En application du barème de l’IR, un célibataire est imposé à 14 % sur ses revenus annuels compris entre 9 700 et 26 800 euros.

Ce n’est cependant qu’une apparence et non la réalité, car pour les revenus imposables les plus modestes, l'impôt est corrigé en lui appliquant une nouvelle formule mathématique, la décote, ce qui permet d’exonérer les célibataires dont les revenus sont inférieurs à 14 700 euros.

Cet impôt après décote sera réduit en 2017 de 20 % au-dessous de 20 400 euros de revenu annuel (pour un célibataire) et d’un taux compris entre 0 et 20 % pour les revenus compris entre 20 400 et 22 800 euros, ce qui correspond à l’emboîtement d’un troisième barème dans les deux premiers (le barème apparent et la décote).

 

Lire la suite sur lenouveleconomiste.fr