Les grandes valeurs technologiques gagnées par le doute à Wall Street
03/04/2018

Thumbnail [16x6]
(Les Echos) (…) Le Nasdaq vient de perdre près de 9 % depuis le 12 mars. Il ne gagne plus que 0,5 % depuis le début de l'année. Cette vague de défiance touche même les plus grandes capitalisations du secteur, comme en témoigne la chute de 11,5 % de l'indice NYSE FANG + depuis le 15 mars (il mesure la performance de neuf stars de la nouvelle économie comme Apple, Facebook, Amazon, Netlifx, Alibaba ou Twitter). (…) La faute à Facebook d'abord. Le groupe est empêtré dans le  scandale Cambride Analytica qui lui a fait perdre presque 100 milliards de capitalisation en quelques jours. Le groupe de Mark Zuckerberg a ouvert la boîte de Pandore sur la question de l'utilisation des données personnelles de ses utilisateurs et le marché craint à présent un durcissement de la régulation. Or, c'est l'exploitation de ces milliards de données qui fait aujourd'hui la valeur d'entreprises comme Twitter, Facebook, Instagram ou Google. « Les déboires de Facebook sont sans doute à l'origine d'une réévaluation par les investisseurs des perspectives sur les valeurs technologiques », constate Tangi Le Liboux chez Aurel BGC. (…) Pour autant, les perspectives du secteur restent fortes à long terme, avec le développement de l'IA, des objets connectés, de la robotique. Cette correction pourrait vite être perçue comme une opportunité d'achat pour les investisseurs, à l'image de JP Morgan qui a conseillé de profiter de l'accès de faiblesse de Twitter. D'autant que les valeurs du secteur bénéficient toujours d'une forte cote auprès des analystes.

 

Autres articles

Les "Frexiters" Le Pen et Mélenchon se montrent peu curieux des modalités d'une sortie de l'euro

Depuis le début de l'année, cinq députés européens ont interrogé Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, sur les modalités pratiques de sortie d'un pays de la zone euro.

Brexit…les conséquences sur vos placements.

Plein d’incertitudes dans les derniers jours, le référendum sur le Brexit livre son verdict, ce sera la sortie. Ce n’est pas le pronostic qu’avaient fait les marchés financiers puisqu’ils montaient depuis le début de la semaine, la chute n’en sera que plus brutale.

Bourse : rien ne semble pouvoir arrêter la "techmania"

Le Nasdaq a touché un nouveau record historique jeudi soir. Les valorisations s'emballent.