La hausse du dollar change la donne pour les émergents, selon l'IIF
15/05/2018

Thumbnail [16x6]
(Reuters) - La hausse du dollar devrait freiner les investissements étrangers dans les pays émergents cette année, a déclaré mercredi l’Institute of International Finance (IIF), qui a réduit de 43 milliards de dollars (36,2 milliards d’euros), à 1.220 milliards, sa prévision de flux de capitaux vers ces marchés pour 2018. Les flux de capitaux vers les émergents devraient ainsi stagner par rapport à l’an dernier, ajoute-t-elle, alors qu’elle les attendait en hausse dans ses précédentes prévisions, publiées en février. “Les perspectives d’évolution des flux de capitaux non-résidents vers les marchés émergents cette année se sont détériorées (...) La hausse des rendements obligataires américains et l’appréciation du dollar ont déclenché un arrêt soudain des flux de portefeuille depuis la mi-avril”, explique l’étude. Rapportés au produit intérieur brut, les flux de capitaux devraient revenir à 3,7% contre 4,2% en 2017, précise-t-elle. Le dollar américain s’est apprécié d’environ 5% depuis la mi-avril et le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est repassé au-dessus du seuil symbolique de 3% pour la première fois depuis quatre ans.

 

Autres articles

1.000 milliards devraient être investis sur les marchés émergents en 2017

Cette année, les investisseurs devraient massivement plébisciter les marchés financiers des pays émergents.

Deutsche Bank perd la confiance des hedge funds

L'Agence France Presse a annoncé que Deutsche Bank devrait finalement payer une amende de 5,4 milliards de dollars

Le FMI invite l'Allemagne à investir et à augmenter les salaires

L'Allemagne devrait utiliser ses recettes fiscales croissantes pour investir dans des projets d'infrastructure