Assurance-vie : le rapport de force a changé entre UC et fonds euros
05/06/2018

Thumbnail [16x6]
(cBanque) « L’assurance-vie poursuit son adaptation à l’environnement de taux bas. » Voici, en résumé, la conclusion de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le régulateur du secteur, à l’heure d’analyser le marché de l’assurance-vie à la fin 2017 sur la base des plus grosses compagnies du marché. (…)La collecte nette annuelle de l’assurance-vie reste dans le vert grâce aux flux sur les supports en unités de compte (UC), qui enregistrent une collecte nette inédite de +24,4 milliards d’euros. L’ACPR tient aussi des statistiques sur les arbitrages d’une famille de support vers une autre. Historiquement très favorables aux fonds en euros, ces arbitrages s’orientent depuis la mi-2016 bien plus clairement vers les UC. En 2017, les flux d’arbitrage ont été favorables aux UC à hauteur de 4 milliards d’euros. Et la tendance se confirme sur le début d’année 2018 selon l’ACPR : sur le premier trimestre, la collecte nette des UC uniquement due aux arbitrages provenant des fonds en euros est de 1,9 milliards d’euros.

 

Autres articles

Assurance-vie : les marges des assureurs sous pression en 2017

En matière d'assurance-vie, "nous nous attendons à ce que les assureurs ne réduisent que légèrement les taux de rémunération...

Assurance vie : le lobbying commence contre la taxe à 30% de Macron

L'alourdissement de la fiscalité de l'assurance vie via un taux de taxation unique

La surveillance des régulateurs a un impact « positif », selon Moody’s

Les appels répétés de l’ACPR et du HCSF à la baisse du taux de rendement des contrats d’assurance vie a une incidence positive...