45 avenue Jean Moulin, 75014 Paris


Tél : 01 40 44 58 85

Des frais bancaires "illégaux" seraient facturés en cas de découvert

Posté le : 02/10/2018

(La Tribune) (…) L'Union nationale des associations familiales (Unaf) et le magazine "60 Millions de consommateurs", qui avaient jeté un pavé dans la mare en octobre dernier en publiant une enquête édifiante sur la cascade de frais infligés aux clients, en particulier les plus fragiles, en cas d'incidents de paiement, sont revenus à la charge avec une nouvelle enquête rendue publique ce jeudi 27 septembre, qui révèle d'autres pratiques abusives, « des facturations sans objet » qui seraient même « illégales.» « En novembre 2017, les Caisses d'épargne et les Banques populaires ont instauré une nouvelle procédure de traitement des opérations sur les comptes courants. Dès lors que le compte termine la journée au-delà du découvert autorisé, toutes les opérations de cette journée font l'objet d'une commission d'intervention de 8 euros, y compris celles qui ont eu lieu lorsque le compte était créditeur. Des pratiques similaires ont été constatées au Crédit Mutuel. Or, prélever des frais d'incidents sur des opérations qui ne provoquent pas d'incident au moment où elles surviennent est illégitime et a priori illégal », font valoir l'association et le magazine. Ainsi, un client peut se voir facturer quatre commissions d'intervention (ou "frais de forçage") voire plus, en une journée, la seule limite étant théoriquement le plafond de 80 euros par mois !

 

La suite sur latribune.fr