45 avenue Jean Moulin, 75014 Paris


Tél : 01 40 44 58 85

Contrôle fiscal et surveillance des réseaux sociaux : les précisions de Bercy

Posté le : 20/11/2018

Questionnée, la DGFIP a expliqué que cette expérimentation lancée en 2019 visera « essentiellement à détecter les revenus occultes (via une discordance entre le train de vie et les revenus déclarés) et la fraude aux résidences (les contribuables qui se déclarent faussement non résidents) ». Les maisons, résidences, appartements, etc. pris en photo sur Facebook, Twitter ou Instagram  seront donc également scrutés par Bercy. Pas seulement ceux qui se pavanent avec une voiture un peu trop luxueuse...

Une précision importante cependant : « Les données ouvertes qui seront utilisées ne serviront que d’indices qui, croisés avec d’autres données, peuvent conduire l’administration à ouvrir un contrôle ». En aucun cas des redressements n’interviendront sur la seule base de telles données, insiste la direction.

 

La suite sur nextinpact.com